Logo

3e émission de timbres de la Philatelie Liechtenstein le 7 septembre 2020

500e anniversaire de la mort de Raphaël

 

Le peintre et architecte italien Raphaël a vécu de 1483 à 1520 ; il est considéré comme l’un des artistes les plus importants de la Haute Renaissance italienne. À côté de son parcours de peintre à Florence et à la cour papale à Rome, il est aussi nommé chef de chantier de la basilique Saint-Pierre et gardien des antiquités romaines. Il a le privilège d’être connu uniquement sous son prénom de son vivant et aujourd’hui encore, son nom complet est peu connu : Raffaello Sanzio da Urbino. Un bloc spécial édité pour le 500e anniversaire de sa mort représente une de ses œuvres célèbres et un « autoportrait » (valeur 6,30 CHF) de l’artiste.

Raphaël réalise la fresque « L’École d’Athènes » entre 1510 et 1511 pour le pape Jules II, dans la « Stanza della Segnatura » du Vatican, une salle des appartements privés où le pape venait signer. L’œuvre de quelque 7,7 mètres de large rassemble des scientifiques et philosophes majeurs de l’Antique à la Renaissance dans un temple monumental. Le titre du tableau fait référence à l’excellente école philosophique de la Grèce antique. Dans l’esprit de la Renaissance, la fresque exalte l’idéologie antique en tant qu’origine de la culture européenne, de sa philosophie et de ses sciences.

 

Vues du village de Balzers

 

Pour cette édition, la série de vues consacrée aux communes de l’Oberland liechtensteinois se poursuit avec Balzers. Cette commune la plus au sud de la Principauté compte quelque 4 700 habitants pour une superficie d’environ 20 kilomètres carrés. Ces timbres imprimés en feuillet de 12 représentent des photographies en noir et blanc de bâtiments au cœur du dégradé de couleurs d’un paysage en arrière-plan. Le « moulin » de Balzers d’aujourd’hui (valeur 1,00 CHF) construit en 1837 est une extension du moulin déjà existant. Il a été la première propriété à produire sa propre électricité en 1918. Le bâtiment a été placé sous protection par le gouvernement de la Principauté en 1992, puis rénové au cours des deux années suivantes. Le moulin fonctionne de nouveau depuis 1994 et mise aujourd’hui sur une production biologique.

« Mäls » (valeur 1,80 CHF) est un ancien hameau ayant appartenu à la commune de Balzers et aujourd’hui un quartier qui ne fait plus qu’un avec le quartier de Balzers depuis le début du XXe siècle. Les premiers vestiges sur le territoire de Mäls datent du troisième siècle après Jésus-Christ. Le secteur autour de la tour d’habitation du Moyen Âge et de la chapelle St. Peter, motif central du deuxième timbre spécial, constituerait son noyau historique.

 

Recyclage de PET

 

Avec le « Globus » (valeur 6,30 CHF), un timbre brodé avec un fil PET recyclé, la Philatelie Liechtenstein veut attirer l’attention sur le thème de la protection de l’environnement et notamment la récupération de matériaux recyclables à partir des déchets. Le timbre a été fabriqué par l’entreprise de broderie Hämmerle & Vogel à Lustenau en Autriche. Pour cela, 3 100 bouteilles en PET de 600 millilitres ont été transformées en paillettes et lavées, avant d’en faire un fil de polyester neuf de grande qualité. Chaque timbre a nécessité 75 mètres de fil, soit trois millions de mètres de fil de polyester recyclé pour un tirage de 40 000 exemplaires. Cette longueur suffit à faire qua rante fois le tour de la Principauté de Liechtenstein. La comparaison du travail nécessaire est tout aussi impressionnante : alors que la machine à broder a achevé l’édition en un rien de temps après plus d’un million de rotations, une brodeuse seule aurait mis environ 25 ans à la main.

Le nouveau timbre autocollant de cinq centimètres en forme de globe peut donc tenir lieu de pièce de collection ou affranchir un envoi postal, mais aussi orner les vêtements ou d’autres accessoires pour afficher son engagement personnel en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable.

 

Trésors princiers – Scènes de chasse de Rubens

 

La série en plusieurs parties avec des motifs issus des collections du Prince de Liechtenstein est complétée par deux tableaux de Pierre Paul Rubens (1577-1640). L’artiste flamand était un des peintres baroques les plus connus et diplomate auprès de la couronne des Habsbourg en Espagne. Ses œuvres sont marquées par la lumière et les couleurs.

« La Chasse de Méléagre et d’Atalante » (valeur 2,20 CHF) représente les plus valeureux guerriers de la Grèce luttant contre un sanglier féroce. Ce monstre a été envoyé par Diane, déesse de la chasse, à Oenée, roi de Calydon, en représailles parce qu’il avait omis de faire une offrande. Atalante, une vierge ayant grandi parmi les chasseurs, vient en aide aux combattants harcelés Telamon et Peleus et atteint le sanglier d’une flèche derrière l’oreille. Pendant que la bête blessée se tord de douleur, Méléagre arrive sur la droite et porte le coup fatal.

On suppose que la peinture à l’huile « La Chasse de Diane » (valeur 1,50 CHF) était le pendant du tableau précédent. Diane et ses chasseresses s’élancent après un cerf qui, arrêté par les chiens et touché par un épieu, s’écroule. Une biche tente de fuir en arrière-plan.

 

Renseignements et contact

Liechtensteinische Post AG
Philatelie Liechtenstein
Alte Zollstrasse 11
9494 Schaan
Liechtenstein

Téléphone +423 399 44 66
E-Mail: philatelie@post.li

 

 

Retourner en haut de la page